Extraite d’une chronologie de 7 vies prédominantes

Retour_d_Isabelle_de_France_en_AngleterreDans les années 1300 en Aquitaine, vous étiez une femme, la fille d’un seigneur aquitain qui dépendait de l’autorité du roi d’Angleterre. Vous étiez promise un seigneur anglais et vous deviez partir en Angleterre pour le mariage dans les mois à venir. Vous n’aviez que 10 ans et votre fiancé 12. Il s’agissait bien sûr d’un mariage arrangé, mais tous deux, à l’âge que vous aviez, vous ne vous posiez même pas la question. Vous n’étiez qu’une petite fille, presque comme les autres et vous passiez le plus clair de votre temps à jouer que les enfants présents dans ce château, qu’ils fussent enfants de nobles ou de serviteurs. Vous aviez particulièrement un camarade de jeu. C’était un petit garçon très éveillé, le fils du majordome de votre père. Il vous entraînait dans toutes sortes d' »aventures » comme la recherche d’un trésor caché ou celle du château de la fée Mélusine. Vous croyez dur comme fer à ces histoires qu’il inventait pour vous distraire. Vous étiez vous-même très imaginative et vous brûliez de mener la vie d’une héroïne des romans de chevalerie que votre mère vous lisait le soir. Ce qui développa chez vous une propension à la rêverie et au romantisme

 

Vint finalement le moment de partir en Angleterre, vous étiez terrorisée de vous retrouver dans un pays étranger avec des inconnus. Là commençait vraiment votre vie de jeune fille, qui devait apprendre les bonnes manières, à lire et à écrire. Vous n’aviez que peu d’attirance pour l’étude et vous préfériez par parcourir la campagne, mais en Angleterre, votre futur époux ne partageait pas les mêmes inclinations que vous. Aussi vous vous êtes retrouvée très isolée sous la tutelle d’un moine qui devait vous instruire. Vous étiez très malheureuse et vous échafaudiez des plans pour vous enfuir.

Mais le pays des fées n’existait pas et vous avez dû vous plier à la rigueur de cette cour. Le mariage eut lieu, mais votre époux rejoint le lendemain ses activités de chevalier, vous laissant dans son château sans se soucier de vous. Vous aviez quelques suivantes avec qui vous sympathisiez un peu mais personne à qui vous confiez. Plus le temps passait, plus vous disiez que votre vie ne serait jamais qu’une suite de jours qui se ressembleraient. Mais des troubles éclatèrent en Aquitaine entre la France et l’Angleterre et votre époux y partit guerroyer au nom du roi. Or la reine était française et instruite de votre présence, seule dans un château, elle vous fit venir auprès d’elle. C’était une femme très malheureuse piégée dans ce pays qu’elle n’aimait pas avec un époux qui la dédaignait. Elle vous prit en amitié et vous garda comme demoiselle d’honneur

Vous avez alors été sa confidente et elle vous encourageait à accepter les hommages que certains chevaliers vous apportaient. C’est un seigneur français venu en secret à Londres pour porter un message à la reine qui retient votre attention. C’était un peu un aventurier, il avait beaucoup voyagé et vivait une vie romanesque à vos yeux. Vous l’avez beaucoup vu pendant les quelques semaines où il fut à Londres et quand il repartit, vous avez décidé de le suivre en France. Cela vous était d’autant plus facile que la reine devait faire un voyage pour voir le nouveau roi de France. Elle vous prit dans sa suite et arrivée à destination, vous avez disparu. Nul ne sut où vous étiez, certains vous crurent morte, tuée en chemin par des malandrins. En réalité vous étiez partie avec votre amant, l’accompagnant dans les divers pays où il avait des « affaires », pour finalement vous fixer en Allemagne.