Une vie passée dans les années 1060 en Angleterre

Extrait d’une chronologie de vies prédominantes

Vous étiez un homme, le fils illégitime d’un petit seigneur normand. Vous viviez dans un village voisin de celui de Guillaume, dit « le bâtard » ainsi appelé à l’époque, car il était le fils du duc de Normandie et d’une jeune fille du peuple, ce qui vous mettait tous deux au même niveau de naissance.

Enfant, vous étiez un de ses camarades de jeu, car vous n’aviez ni l’un ni l’autre de prérogatives ni de rang à tenir, car a priori, votre naissance à l’un comme à l’autre ne vous destinait à un destin hors du commun. Vous seriez sans aucun doute des chefs de guerre dans les armées de vos pères qui guerroyaient à droite et à gauche

Or, le père de Guillaume, n’ayant pas d’autre héritier, le désigna comme héritier. Ce qui ne fut guère apprécié par certains seigneurs. Quand il mourut, Guillaume a dû faire face à de nombreux complots pour l’écarter du duché et il a dû vous battre pour conserver son titre

Quand le roi d’Angleterre vint à mourir et que la question de sa succession devint d’actualité. Vous êtes parti en Angleterre avec Guillaume pour revendiquer le trône que tentait d’usurper les Saxons. Bien entendu, vous aviez des hommes sous vos ordres et vous étiez content d’aller en découdre mais jusqu’alors vous n’aviez pas de certitude sur l’issue sur cette guerre. Mais le sort vous fut favorable et Guillaume put défaire le roi Saxon. Il se retrouva donc en première ligne pour l’accession au trône et de ce jour il devint Guillaume le Conquérant.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y avait plus de bataille à livrer, car le pays n’était pas encore pacifié. Simplement maintenant il avait une armée entière sous ses ordres, il put faire venir d’autres soldats normands et ainsi il se constitua une garde de fidèles. Il distribua des terres et des titres à vous et à tous ses vaillants lieutenants.

Petit à petit, la vie s’organisait dans le royaume, vous vous êtes marié avec une jeune fille apparentée à la Reine. Mais le royaume n’était jamais vraiment en paix et la plupart du temps, vous vous battiez dans le nord du pays, et principalement vers l’Écosse

Votre femme était enceinte quand vous êtes parti, elle fait une fausse couche bien avant que vous ne reveniez. Elle était très déprimée, elle pensait que cela ne serait pas arrivé pensait que ce ne serait pas arrivé s’il avait été à vos côtés. Aussi, elle commença à comploter secrètement avec des Anglais qui étaient mécontents du règne de Guillaume. Elle donnait aux ennemis tous les renseignements sur les mouvements de l’armée du roi.

Bien entendu, assez rapidement, on soupçonne la que quelqu’un était à l’origine de ces « fuites », mais vous ne pouvez pas soupçonner votre femme et vous méfiez de tout votre entourage jusqu’au jour où une de ses suivantes avec qui vous aviez une aventure va vous dire la vérité, espérant ainsi attirer de bonnes grâces. Vous ne pouviez pas faire état de sa traîtrise envers le duc, de peur que cela rejaillisse sur vous et sur la reine. Vous êtes contenté de la garder au secret dans sa chambre dans votre château, prétextant qu’elle était malade et, de fait, elle mourut quelques temps plus tard

Vous n’étiez pas malheureusement d’une constitution bien solide et vous avez attrapé la peste en soignant les gens. Vous êtes mort à l’âge de 32 ans, vénérée par ceux que vous aviez sauvés.

Consultez nos récentes études dans lesCHRONIQUES
+