Une vie antérieure dans les années 600 avant JC à Pétra.

Extrait d’une chronologie de vies pour un homme de 42 ans

Vous étiez un homme appartenant au peuple des nabatéens qui vivaient principalement à Petra et dans les environs. Vous étiez un potier et un conducteur de chameau, car vous parcouriez les pistes commerciales de l’époque pour approvisionner votre peuple en denrées rares dans le désert pour vendre vos pots aux caravanes qui sillonnaient les routes. Vous n’aviez pas une grosse fortune, mais vous étiez à l’aise. Vous aviez deux enfants, un garçon et une fille, que vous aviez l’intention d’envoyer à Babylone où la vie était plus aisée qu’à Petra et où il pourrait établir un comptoir commercial.

Votre fille pourrait épouser un riche notable de la ville. Mais rien ne se passa comme vous l’aviez planifié, c’était une époque un peu troublée à Babylone et de plus, beaucoup d’hébreux venaient d’être ramenés de Palestine. Être étranger à l’époque était un peu suspect d’autant que vous aviez le type bédouin.

Malgré tout, comme vous vous étiez fait des connaissances au cours de vos voyages précédents, un riche marchand accepta de prendre votre fils comme commis. Ce n’est pas ce que vous espériez, mais vous avez pensé peut-être avec le temps, la coopération deviendrait plus intéressante. Le riche marchand avait aussi des vues sur votre fille, mais vous ne vouliez pas mettre « vos œufs dans le même panier », d’autant que cet homme avait déjà deux épouses.

Vous connaissiez un des prêtres du temple de Marduk à qui vous aviez vendu souvent de la myrrhe et de l’encens et vous lui avez demandé de faire en sorte que votre fille soit acceptée dans le Temple d’Ishtar, comme danseuse sacrée, ce qui incluait aussi une instruction religieuse dans beaucoup de matières, dont l’astrologie l’écriture et la cosmogonie
.
Il accepta et la confia aux bons soins de la maîtresse des « apprenties » du temple. Et vous êtes reparti vers Petra tout à fait rassuré. Simplement, les choses ne furent pas aussi simples que vous le pensiez, le marchand traita votre fils comme un esclave, lui confiant toutes les tâches ingrates et ne lui donnant aucun salaire si ce n’est le gîte et le couvert. Votre fils protesta et il fut battu pour cela. Il commença à penser à s’enfuir et rejoint un groupe d’hébreux qui eux aussi songeaient à quitter le pays.

Pendant ce temps-là, votre fille, elle, progressait dans sa formation et devenait une belle et gracieuse jeune fille. La maîtresse du temple intérieur se mit à la mettre en avant dans les cérémonies devant des hôtes de marque qui, bien entendu, la remarquèrent et la convoitèrent. Or si elle était liée au temple, mais elle pouvait être « prêtée » à ceux qui ont payé le prix puisque c’est le Dieu qui en bénéficiait.

Votre fils finalement se battit avec son « patron » et le tua. Lui et ses amis hébreux s’arrangèrent pour faire disparaître le corps et il s’enfuit en volant l’ouest à travers le désert. C’est à ce moment que vous êtes revenu et vous avez trouvé une situation catastrophique : votre fils était recherché par des soldats et votre fille était devenue une prostituée sacrée. Vous avez été anéanti, car cela était arrivé de votre faute et il n’était rien puissiez faire réparer les pots cassés.

Vous avez enlevé votre fille de force, car elle ne voulait pas vous suivre, elle estimait avoir une position et une vie enviable et agréable. Vous avez été rattrapé par les soldats et exécuté publiquement pour avoir porté la main sur une danseuse de la Déesse.

Consultez nos récentes études dans lesCHRONIQUES
+